Terminus, tout le monde descend!

Qu’est-ce qu’il reste après un long voyage ? Difficile à dire, à décrire, à trouver les mots justes. Peut-être des images figées dans la mémoire, des moments d’intense bonheur, de grands moments de solitude et puis toutes ces petites choses que l’on a emmagasinées malgré soi et qui ressortiront on ne sait quand, on ne sait où… Lire la suite

Avec le peuple Nasa, Maria Antonieta.

             Des champs de cannes à perte de vue. Puis soudain, un campement de fortune. Des structures de bambous, des bâches de plastiques et une cuisine improvisée. Derrière les vieilles marmites, une femme toute menue, étincelante avec son t-shirt jaune. Une tresse noire et un sourire à désarmer n’importe quelle brute épaisse. Elle s’agite, pose un couvercle, jette un peu de sel tout en continuant à discuter et à rire avec une jeune femme. Alerte, elle surveille le feu comme le campement et dès qu’un visage s’approche, elle offre spontanément un petit mot de bienvenu et un café.
Maria Antonieta, reine de ce petit bout de terre en résistance. Maria Antonieta, un des maillons indispensables de cette chaîne humaine que forme la libération de la Terre Mère. Derrière une casserole, face à la police, une machette à la main ou plus humblement avec une cuillère à soupe, tous ont un seul et même rêve : vivre et travailler la terre qui leur revient de droit.

LaChilindrina

Lire la suite

Avec le peuple Nasa, un atelier photo en plein cœur de la montagne colombienne.

                 En route vers Toribio. On prend un peu de hauteur. La route est sinueuse et laisse deviner de petites montagnes avec une rivière au fond de la vallée. Sur tous les murs des maisons, des slogans des FARC- EP, « Ejercito popular », des pochoirs avec le portrait d’un des commandants et les dates « 1964-2014, 50 años. Para la justicia social ». Nous sommes bien en territoire de la guérilla, il n’y a aucun doute.
En arrivant sur la place du village, des militaires en tenue de combat et armes au poing sont posés dans un parc à enfants. Il y a comme quelque chose qui cloche dans ce décor.
Nous serons accueillis par les animateurs du mouvement juvénile. Un centre avec une caserne comme voisinage immédiat Jamais, nous ne pourrons sortir seuls, même pas pour acheter une bouteille d’eau. Il se dit que les guérilleros se vêtissent en civils et ainsi, ils peuvent glaner des informations anodines ou pas.Nous sommes bien en Colombie dans un village sous tension entre guérilla et armée nationale. Et la population au milieu essaie de continuer à vivre. Le tejido de communication de Santander de Quilichao va nous proposer de mettre en place des ateliers de photos afin d’aider les communautés à
mieux maîtriser les outils de communication, à utiliser la photo comme instrument de dénonciation . Les jeunes du resguardo de San Francisco en seront les premiers bénéficiaires. Par la suite, nous réaliserons trois autres ateliers photos avec les animateurs des radios communautaires (Corinto, Santander, Jambaló), tous aussi intéressants les uns que les autres.  Lire la suite

Peuple Nasa. Cosmovision et cérémonie du Sek Buy. Partie III

             Le peuple Nasa entretien un lien particulier avec la terre, une cosmovision (1) qui lui est propre. Pour les Nasa, la terre est la Mère, celle qui leur offre une subsistance alimentaire, un refuge, la base de leur harmonie et de leur équilibre. Pour l’indigène Nasa, la terre n’est pas un simple composant du système productif, elle représente l’essence même de la vie et une source de sécurité. Leur spiritualité tire leur force de la loi des Origines (2) qui concerne tous les indigènes du continent sud-américain. Tout comme la libération de la terre, la célébration de rituel et les offrandes sont une façon d’honorer la Terre Mère. Les rituels sont le noyau de la culture Nasa, la clé de la vie de la communauté et force de spiritualité, c’est aussi le moyen de transcender le banal, de se connecter avec l’esprit des choses et de la Nature.
Les 20 et 21 juin, à Jambaló, se déroule le rituel du Sek Buy. Nous savons juste que c’est la fête du solstice d’été. Sek Buy , nom étrange et plein de promesses à la fois. Le mystère reste entier. Tout reste à découvrir ! Lire la suite

Peuple Nasa. Fils de la lagune et des étoiles. Partie I

            Colombie, Nord du Cauca. Ici vit et résiste le peuple Nasa (1). Un peuple qui lutte depuis des siècles pour préserver sa terre et sa culture. Un peuple qui a su s’organiser et créer des alternatives à cette violence armée, par la mise en place de réseaux de santé, d’éducation, de justice et de communication autonome. 140.000 personnes vivent sur ce territoire divisé en « resguardos » (2), chacun possédant une autorité et une administration propre, « le cabildo », qui élit un ou une gouverneur chaque année.
Aujourd’hui, ils sont au nombre de sept: Buenos Aires, Caloto, Corinto, Jambaló, Miranda, Santander, Toribío. Le symbole de l’autorité pour tout personne qui détient une charge est le bâton de commandement, fait dans un bois sacré et orné de rubans multicolores. Pour Leonidas, paysan Nasa qui lutte depuis des années, ce bâton est l’attribut le plus représentatif de son peuple : « Nos communautés sont constructrices de paix, car notre seule arme est le bâton de commandement, comme symbole de l’autorité. Nous sommes un peuple pacifique ».
Grâce à l’appui du Tejido de communication (3), nous allons parcourir une partie de leur territoire, nous apprendrons de leur force et de leur détermination à vivre et travailler sur la terre de leurs ancêtres. Avec une devise simple mais efficace « la terre appartient à ceux qui la travaillent ».

Lire la suite